• Chapitre 3

    Luigi regarda en direction de l'appel. Il ne vit rien de particulier et décida de s'approcher. Quand il pensa être près de l'origine de la voix, il distingua une silhouette qui s'enfuit. Par réflexe, le jeune homme lui couru après. La course continua jusqu'à qu'ils entrent dans une tour ou le poursuivant ralenti, se sentant assez mal à l'aise. Il entendit du bruit plus haut et commença à monter.

    Au bout de quatre étages, il vit Luigi.exe, E-beth, Kitsune et une autre femme qui ressemblaient à Peach. Assez surpris, il les regarda:

    -Ca faisait longtemps, sourit E-beth.

    -Oui, répondit Luigi. Que faites-vous ici?

    -On joue aux lâches. Tu te joins à nous? plaisanta Luigi.exe.

    -Pourquoi tu es allé cherché celui-là? interrogea l'étrange Peach.

    -Il a au moins un cerveau, répondit E-beth.

    L'étrange princesse se senti offensée. Luigi et Kitsune les regardaient sans dire un mot. Le conflit continua jusqu'à ce que quelqu'un monta les escaliers. Le son des talons montrait qu'il s'agissait d'une femme qui arrivait. Les morts se turent et cherchèrent à se cacher en vain. Les pas se rapprochèrent et quand leur propriétaire fut visible, Luigi fut surpris de constater qu'il s'agissait de Mysty.

    Elle n'était pas comme sur le terrain. Ses cheveux étaient attachés en un élégant chignon avec deux mèches qui le fuyaient en tombant au niveau de sa poitrine. Sa robe blanche contrastait avec sa sombre chevelure et ses yeux d'un bleu saphir brillaient d'une douce lueur sombre.

    -Que... que fais tu ici? interrogea Luigi.

    -Je t'ai suivi. Ca m'a semblé étrange qu'un homme de ta réputation vienne à Lavanville, répondit la volleyeuse.

    -Lavanville?

    -Oui. A moins que tu te préfères la ville fantôme.

    A ces mots, Luigi tomba dans les pommes. Personne ne réagit, trouvant ça prévisible. Mysty interrogea donc les visiteurs du futur sur leur origine et la raison de leur venue. Ils répondirent que des cyborgs avaient envahi leur monde et emprisonner les leurs. Commençant à manquer de têtes, ces mêmes cyborgs étaient venu dans le présent pour absorber les pouvoirs des mortels. La femme décrit l'incident ayant eu lieu dans la journée ainsi que la santé d'Elisabeth, maintenant incapable de contrôler la glace. E-beth en déduisit que le cyborg lui avait volé son pouvoir. Le dialogue qui s'ne suivit était étrange: si un cyborg volait le pouvoir d'un mortel, tous les cyborg pouvaient l'utiliser. Voilà la seule chose que la volleyeuse retenu. Voyant qu'il se faisait tard, elle décida de réveiller Luigi et de rentrer avec lui.

    Le chemin du retour fut calme. Aucun des deux adversaires n'osait parler, bien que Luigi fini par briser la glace:

    -Comment tu savais que j'étais dans la tour?

    -Je t'ai vu partir, tout simplement. Mon vol de Noarfang a fait que tu ne m'a pas vu.

    -Ton vol?

    Mysty déploya de belles ailes noires à l'intérieur blanc. Ce blanc contrastait avec la sombre nuit, comme une tache blanche sur un mur noir. Le jeune homme comprit alors que la femme-oiseau battait des ailes avec un lourd silence. Il en vain à parler de Lavanville et des sources de Mysty sur le village.

    -Je suis née là-bas, répondit-t-elle.

    Luigi n'osa plus rien dire. La seule chose qu'il savait de Lavanville était que les gens de là-bas avait tous perdu au moins un proche et il ne voulait avoir Mysty comme ennemi, car, si elle pouvait voler, elle pouvait peut-être faire d'autres choses....


  • Commentaires

    1
    Vendredi 8 Avril 2016 à 21:14

    Bonsoir, 

    Un bon chapitre que j'ai beaucoup apprécié. : ) 

    J'ai bien souri quand Luigi s'est évanoui après avoir entendu les mots « ville fantôme ». x) 

    Bonne soirée. : ) 

    2
    Vendredi 8 Avril 2016 à 21:18

    Aaaaah... les tapettes.... x)

    3
    Samedi 9 Avril 2016 à 11:34
    4
    Vendredi 10 Juin 2016 à 18:26

    C'est bon, j'ai trouvé la motivation d'écrire le quatrième chapitre

    5
    Lundi 13 Juin 2016 à 15:25
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :