• Chapitre 13

    Cette fois, c'est Mario qui décrocha. Il se demandait qui sait mais espérait que ce soit pas la même personne qui était à l'autre bout du fil quand Elisabeth et Daisy avaient décroché. Une voix se fit entendre quelques secondes plus tard:

    -Je sais que mon frère est vers vous. Je vous demanderai donc de le mettre à la porte avant ce soir minuit pour que vous restiez tous en vie.

    L'inconnu raccrocha. L'homme à la casquette rouge semblait horrifié. En effet, il avait clairement reconnu sa voix à l'autre bout du fil, mais l'intonation semblait plutôt malsaine, comme si l'homme comptait faire du mal à son frère.

    -Je croit que c'était mon frère au téléphone.

    Mario sursauta et regarda Luigi.exe qui venait d'arriver. Ce dernier s'appuyait sur E-beth pour rester debout.

    -Il a dit quoi? reprit Luigi.exe.

    Mario lui expliqua ce qu'il avait comprit. Le concerné dit alors qu'il ira devant le château le soir même mais E-beth l'arrêta dans sa lancée, disant qu'il était trop faible. La plupart des regards se tournèrent vers Luigi. Ce dernier se senti d'ailleurs oppressé.

    -Euh.... je.... j'y vais, c'est ça?

    -Oui, répondit Elisabeth

    -Pourquoi lui? demanda Daisy. Il est à peine capable de se défendre contre des fantômes, alors des morts, ce serait quoi?

    -Qui a dit qu'il irait tout seul là-bas? dit Peach avec un sourire moqueur.

    -J'y vais aussi, c'est ça? interrogea Daisy, sûre de la réponse.

    -Tu es la plus teigneuse et la rapide d'entre nous, donc, oui, affirma Mario, fier de ne pas y aller.

    Daisy soupira. Déjà qu'elle était pas trop d'accord pour mettre en danger la vie de Luigi, juste qu'elle soit contrainte de mettre sa vie en péril également ne l'enchantait pas du tout. Il était vrai qu'elle était plutôt teigneuse car elle faisait plusieurs sports de combat pour s'endurcir, mais surtout pour s'amuser. La princesse orange prit Luigi par la main et l'emmena plus loin pour que tout les deux puissent trouver un moyen de ne pas y aller. Ils se creusèrent la tête sans trouver d'excuse suffisamment crédible et décidèrent d'aller se mettre en place quand ils virent la nuit tomber, non sans un soupir désespéré.


  • Commentaires

    1
    Samedi 15 Août 2015 à 16:16

    J'ai hâte de savoir ce qu'il va se passer. ^^ 

    2
    Samedi 15 Août 2015 à 16:29

    Tu le sauras quand j'aurait eu le courage de l'écrire

    3
    Samedi 15 Août 2015 à 16:31
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :